Pour moi, c’est Millet, le peintre essentiellement moderne, grâce auquel l’horizon s’est ouvert devant nous  Vincent VAN GOGH Peintre, dessinateur, pastelliste et graveur, Jean-François Millet est le plus célèbre des peintres  de l’Ecole de Barbizon, et sans doute le peintre français le plus connu à l'étranger. Ses scènes de  la vie rurale (L'Angélus, les Glaneuses, l'Homme à la houe, le Semeur) sont désormais des icônes qui  appartiennent au patrimoine artistique mondial. Elles ont toutes été peintes dans l'Atelier du  peintre à Barbizon. Le Musée Millet, maison dont la façade et les deux pièces plus anciennes relèvent du  domaine protégé, est un musée privé ouvert au public depuis 1923. Loin de sa  Normandie natale, Millet y a vécu vingt-six années de sa vie (1849-1875), avec sa femme  et ses neuf enfants. Il est décédé dans la petite chambre à l’étage.  L’endroit surprend les visiteurs par son authenticité. La maison et l’atelier sont restés  dans l’état où sa veuve et les héritiers de son propriétaire les ont laissés.   Dans l’Atelier, des toiles de l’Ecole de Barbizon sont en exposition pour rendre  l’ambiance de l’époque.  Dans une pièce particulièrement émouvante, des photos, des autoportraits, une palette, un livre de messe, montrent que, derrière une barbe d’artiste se cachait une  exceptionnelle sensibilité. Des gravures, des clichés-verre, des dessins, témoignent de  la dextérité du dessinateur et de sa capacité à fixer l’instant pour lui donner une  présence presque mythique. L’espace-galerie (Galerie l’Angélus) offre à la vente des œuvres  originales du XIXe des peintres de l’Ecole de Barbizon ainsi que les œuvres de quelques artistes d’aujourd’hui.